Aqualifestyle-World

Forum for Aquarists of the World
 
HomeHome  CalendarCalendar  GalleryGallery  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 Farlowella Mariaelenae

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
AHMED1N

avatar

Number of posts : 28
Age : 33
Location : Tunisia
Registration date : 2008-11-16

PostSubject: Farlowella Mariaelenae   Fri Dec 05, 2008 6:03 pm

Farlowella Mariaelenae


Scientific Name:
Synonym(s) or Common Name(s):
Class:
Order:
Family:
Genre:
Species:

Main Identification Traits:
Specimen Description:
Life Span Information:

Size:
Weight:
Place of Origin:
Biotope Information:

Shoaling/Schooling Information:
Other requirements:

Temperature Range:
pH Range:
TDS and Conductivity Range:
Light requirements:

Food and Nutrition:
Feeding Habits:
Food for the Fry's:

Sexing Indicators Information:
Spawning Information:
Sexual Reproduction Details:

Fish Behavior:
Miscellaneous Details:

Advise for Members:
References:
Back to top Go down
View user profile
AHMED1N

avatar

Number of posts : 28
Age : 33
Location : Tunisia
Registration date : 2008-11-16

PostSubject: Re: Farlowella Mariaelenae   Fri Dec 05, 2008 6:19 pm

Farlowella Mariaelenae


Photo aqualifestyle34 (animalerie pépiniere du Midi)


Classe : Actinoptérygiens (poissons à nageoires rayonnées)

Ordre : Siluriformes (Poissons-chats)
Famille : Loricariidae , sous famille: Loricariinae
Genre : Farlowella
Espèce : mariaelenae

Synonyme(s)ou Nom(s) commun(s) : Farlowella mariaelenae (sci),Whiptail catfish (ang), Poisson-chat brindille (fra), et Farlowella, Farlo .






Taille maximale : 17cm

Origine : Costa Rica, Panama et en Amérique du SudZone de vie :milieu
Température et pH : 22°C - 28°C et pH compris entre 6 - 7 et Dureté GH : 10°

Description : Le Farlowella possède un corps brun très allongé et effilé. Sa tête est prolongée par un long rostre. Les mâles sont reconnaissables par le prolongement du museau comportant des soies (odontoïdes).c'est un poisson grégaire.

Nutrition : Il a une grosse préférence pour la nourriture d'origine végétale (pensez aux feuilles d'orties séchées!) mais ne dédaigne pas les petites proies congelées ou vivantes à l'occasion.

A défaut, il consommera les algues dans un aquarium si la part végétale fait défaut! À l'état sauvage, ils s'alimentent en broutant le tapis d'algues et en consommant les petits organismes qui y vivent, petits crustacés, larves d'insectes et vers.

Ce sont des poissons qui trouvent dans les algues une partie de la
nourriture dont ils ont besoin. Ils s'intéressent aussi parfois au concombre ou à la feuille de salade mis à leur disposition. On peut encore leur proposer des comprimés à la spiruline (dont presque tous les poissons raffolent…), et divers légumes, courgette, pomme de terre, carotte, petits pois, brocolis…


Malheureusement, il arrive parfois qu’ils abîment les feuilles de certaines plantes à force de les râper, et causent des déchirures dans les végétaux les plus tendres. On ne peut rien y faire à part tenter de leur proposer
d’autres aliments qui pourraient les détourner des feuilles qu’ils détériorent.

C’est un problème semblable à celui posé par certains Ancistrus qui massacrent littéralement les feuilles des Echinodorus Les Farlowella ne mangent PAS de bois, ni souches ni racines, mais consomme la micro-faune qui y vit.
Il faut faire spécialement attention à l’hygiène de leur bac, car ils sont sensibles aux nitrates et réclament une eau très propre.

Anatomie : Les poissons du genre Farlowella portent leur nageoire dorsale très en arrière, à la verticale de la nageoire anale. Les nageoires sont
transparentes, mais portent des taches sombres irrégulières
La bouche est en forme de ventouse, située sous la tête, et porte des
lèvres charnues et très larges. Elle joue un rôle dans l’alimentation en permettant au poisson de râper le bois et les algues incrustées grâce à ses dents, ainsi que dans la fixation contre le support et lui permet de résister au courant. Le nez appelé rostre est très long et mince.


Comportement : Paisible.
Dimorphisme : Chez les mâles la bouche est large et garnie de soies.

Reproduction :
Envisageable, mais compliquée.Pour obtenir des reproductions, un bac spécifique est préférable, il faut une eau dont les caractéristiques s’approchent de GH 5 à 10°, pH 7, température 26°C.

Mâles et femelles se différencient en observant la forme de leur bouche ce qui est assez simple car ils sont souvent collés contre les vitres du bac.
Chez les mâles la bouche est large et garnie de soies. À l’époque du frai, les mâles présentent des odontodes de chaque côté du rostre qui sont bien visibles.

Le rostre du mâle présente de légères aspérités qu’on sent sous les doigts, alors que la femelle a un rostre lisse.
Chez les femelles, la bouche est plus étroite et nue. De plus un jour ou 2 avant de pondre, son oviducte est bien visible.

l’élevage des jeunes présente des problèmes, car ils sont difficiles à nourrir
.ils pondent en hiver et jusqu'au printemps, plus ou moins entre novembre et mars.Leurs premières pontes débutent à l'âge d'un an et demi, parfois avant si, les poissons sont bien nourris.

C’est le mâle qui se charge de nettoyer la surface de ponte, une vitre, une racine ou une large feuille.
Les poissons plus âgés et plus expérimentés sont capables de pondre 60 à 80 œufs. Le mâle garde le frai et le ventile de ses nageoires, durant environ 10 jours, mais la durée de l’incubation peut varier selon la température de l’eau, à 25º, les œufs éclosent entre le 9 et le 10è jour, souvent aidés par le mâle.




Conseil pour l'aquariophilie : Il apprécie les eaux lentes et marécageuses, et profite des zones inondées. Contrairement à d’autres Loricariidés il n’est pas à l’aise dans les eaux rapides ni dans le courant, il lui faut donc un bac d’eau calme, peu brassé et plutôt sombre.Pour leur offrir un milieu adapté, il leur faut un pH entre 6 et 7,2 une eau assez douce, peu de courant et pas trop de brassage.

La température peut monter jusqu’à 28 ou même 30 degrés sans les indisposer, mais ne devrait pas descendre en dessous de 25. L’important est d’avoir une eau bien oxygénée si sa température est supérieure à 26 degrés.

Il est possible de les habituer à d’autres paramètres, mais il faut les acclimater très lentement et éviter toutes variations brutales des qualités physico-chimiques de l’eau.

Divers : Attention au moment de la capture lors de l’achat ou pour un changement de bac.
Il faut soigneusement éviter de casser le dos ou la queue des poissons en les coinçant dans l’épuisette lorsqu’on les plaque contre la vitre.
Ils restent collés et il est délicat de les remonter sans les abîmer..
Back to top Go down
View user profile
 
Farlowella Mariaelenae
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Aqualifestyle-World :: atlas of the world fish and invertebrates :: Freshwater fish and invertebrates :: Freshwater fish :: American fish :: Fish of South America :: fish from South America-
Jump to: