Aqualifestyle-World

Forum for Aquarists of the World
 
HomeHome  CalendarCalendar  GalleryGallery  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log in  

Share | 
 

 Puntius Titteya :

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
super novice

avatar

Number of posts : 142
Location : *******
Registration date : 2008-11-18

PostSubject: Puntius Titteya :   Thu Oct 22, 2009 9:29 pm

Puntius titteya.



The old name off this fish is Barbus titteya, it is called henceforth Puntius titteya gold bearded “cherry”.


Classify: Actynopterggii.


Subclass: Neopterygii.


Order: Cypriniformes.


Under order:


Family: Cyprinidés.



Subfamily:


Kind: Puntius.

Species: Titteya.

Etymology:

Descriptor: Deraniyagala, 1929.

Synonym (S) or common noun (S): Bearded titteya (sci); Capieta titteya (sci); Bearded cherry (FRA); Cherry barb (ang), (aust), (phil); Bitterlingsbarbe (all); Titteya; Crimson carplet (the USA); Lay titteya (sri it).

Origin : Sri Lanka. Asia: Kelani with the basins of Nilwala, more coloured varieties are probably overexploited for the trade of aquarium.

Type of water of origin : Calm and not very deep rivers. Water is mineral bearing and shaded by the remains (sheets and roots) of trees.


Zone of life: All the levels, it comes as much to drive out the prey’s surfaces some that it seeks food on the ground using its barbillons.


Maximum size: Male: 4,0 cm; female: 5,0 cm .

Weight :

Life expectancy: 3 years.

Temperature: 23° to 27°. 25° for the reproduction. PH: 6 to 8 .6,5 for the reproduction. Large tolerance if it is well acclimatized, 6 to 8, ideally water should be acid.
Hardness: 1 to 19° dGh. 8 dGh for the reproduction. Iideally a fresh water.

Conductivity:

Description: The male is red cherry, a little shining when it feels well. An intermittent black line (made of a little brownish spots) crosses the center of its body horizontally, of the mouth to the caudal stalk. On both sides of the black line, the fish is bright red. The upper part of the back is red dark. The fins are red and a little transparent. The eye red and is crossed by the black line. The chin of the male is a little paler than the remainder of the body, a little blanchâtre. During the reproduction, the black line of the male is apparent, it takes a red colouring very sharp. The top of the head of the male is red very dark, almost black. A rather brown line crosses the female. Under the line, its belly is beige; above the line, one sees a gilded band, then the back, which is brown. The fins are oranges and slightly transparent, except the pectoral fins, which are completely transparent. The eye yellow and is crossed by the brown line. An orange spot crowns the mouth. As much in the male which the female, the small mouth is framed by a pair of let us barbillons. The mouth is encircled of brown very dark. The covers are brownish. The fins can be bordered of black. The male has on the top of the head a red line perpendicular to the mouth, in the female this line is beige.

Anatomy:

Behaviour: Contrary to some other species the bearded ones, this one is very peaceful with the other species and does not tend to nibble the fins. It generally does not pose a problem of cohabitation. It can be maintained as much with calm fish as sharp. The puntius titteya is itself besides at the same time calm and sharp. Its stroke is generally slow; it often makes pauses of a fraction of a second with the slightly downwards tilted head and moves by small abrupt movements. On the other hand, when it is the hour of the meal or in times of laying, it moves with an incredible pace! The male that courts a female is difficult to follow eyes. It should be maintained in-group of at least 10 individuals. The effect of bench is seen only on the occasion. One often sees it during a water change: a fish starts to follow another, and then the others come to be added one by one until they all are joined together and they swim length into broad in front of the pane. One can also observe it in situations of stress, the fish gathers, but is often then less active. The females and the males like to pursue themselves between them on the occasion (in the males it is especially during the laying). One can observe parades between females as much (the gilded band becomes broader then, the females turn in round by making vibrate their fins) that between males. There is however never wound. It is not a naturally timorous species, they tame down easily.


Nutrition: They are omnivorous and are not difficult to nourish, they eat all that can enter their mouth. They are very greedy and represent a strong competition for other fish because the speed to which they catch food. They accept well: spangles, tablet basic, artémia, drosophila, bloodworms, daphnids, spiruline, vegetables, nauplies of artémias, microphone-towards (however, they spend more time to find them than a larger food, it should be made sure that nothing will be forgotten by the fish), etc They quickly catch the food which floats and also like to excavate the ground using their barbillons to find the remainders.


Food of the larvae: infusorians, then alive nauplies of artémia, microphone-towards, of the rotifers and other small food (4 to 8 meals per day preferably).


Dimorphism: See description for the colours. The female also has a rebounded belly whereas the male is slender.


Reproduction: The laying is easy to obtain and can start at any hour of the day. It is enough initially to keep fish under conditions which are appropriate to them, then of nourishing them abundantly food frozen or alive to stimulate them. The female that is ready to lie has a large belly. It is the male, which courts when it wants to reproduce. It takes bright colours, continues the females (which run away themselves obviously) with all its energy, and touches the genitals with its mouth. Sometimes, several males can want the same female; dominating it moves away the other applicants then. Usually, it is in the bushes of plants that the female releases its eggs; because it is there that, the male succeeds in catching it. They lean then on the side, the male over the female, and vibrate during about a second. The female drops more or less four eggs at the same time, which are posed in the plants or on the ground. The eggs are very small (approximately a millimetre), transparencies and difficult to see once they are not any more in full water. Then, the race starts again! The laying can last several hours and the male does not let itself disturb by what occurs around him, inside or outside the aquarium. The breathing of the males and the females is fast. The females can be exhausted by these continuations; this is why it is preferable to maintain a little less male than females. In the Community aquarium, the eggs have few chances of survival. To carry out a laying in the long term, it is preferable to isolate a couple in a vat from at least 20 litters, with much of dense plants, such as the foam of java (vesicular dub Yana). When the adults lay, one gives them in the Community vat, to prevent that they eat eggs. Those will hatch approximately two days later (the higher the temperature is, the more the eggs hatch quickly). When the alleviants reached the freestyle, one can initially nourish them with infusorians, then alive nauplies of artémia, microphone-towards, of the rotifers and other small food (4 to 8 meals per day preferably). A good hygiene of the vat of breeding and small daily water changes supports a good growth.


Bond of the Forum on the reproduction of fish:


Difficulty: Maintenance is easy; this species is perfect for the beginner and always interesting for the expert. It is a fish relatively strapping man, when it is maintained under good conditions.

The Council for the aquariophilie: contrary to a spread idea, this animal is not maintained in an isolated couple.

Volume minimal of the aquarium and advised : 80 L. It is about a very active species, and then it is important that it have space to move. The surface on the ground is important.

Population density: To maintain preferably at a rate of 1 male for 2 females. There is often a male dominating which teases the other males and the females.


The Council for the fisherman:

Various:
Information: The cards of the fish may be by supplementing an experiment of the subject, or a comment misses concerning information on this card.


Last edited by super novice on Thu Oct 22, 2009 9:52 pm; edited 1 time in total
Back to top Go down
View user profile
super novice

avatar

Number of posts : 142
Location : *******
Registration date : 2008-11-18

PostSubject: Puntius Titteya :   Thu Oct 22, 2009 9:32 pm

L'ancien nom de ce poisson est Barbus titteya, il s'appelle dorénavant Puntius titteya ou barbus " cerise "


Classe :
Actynopterggii.


Sous-classe : Neopterygii .

Ordre :
Cypriniformes .



Sous ordre :

Famille :
Cyprinidés .


Sous-famille :


Genre: Puntius .

Espèce:
Titteya .

Etymologie:


Descripteur: Deraniyagala, 1929 .


Synonyme(s)ou nom commun(s): Barbus titteya (sci) ; Capieta titteya (sci) ; Barbus cerise(fra) ; Cherry barb (ang),(aust ),(phil) ; Bitterlingsbarbe(all) ; Titteya ; Crimson carplet(USA) ; Lay titteya (sri la) .

Origine :
Sri Lanka . L’Asie : Kelani aux bassins de Nilwala , Les variétés plus colorées sont probablement surexploitées pour le commerce d’aquarium .

Type d’eau d’origine : Rivières calmes et peu profondes. L’eau est peu minéralisée et ombragée par les débris (feuilles et racines) d’arbres.


Zone
de vie : Tous les niveaux, il vient autant chasser les proies en surface qu’il cherche la nourriture sur le sol à l’aide de ses barbillons.


Taille maximale : Mâle :4,0 cm ; femelle : 5,0 cm .

Poids :

Espérance de vie : 3 ans .

Température :
23 à 27°. 25 pour la reproduction. pH : 6 à 8 .6,5 pour la reproduction. Tolérance grande s’il est bien acclimaté, de 6 à 8, idéalement l’eau devrait être acide.
Dureté : 1 à 19° dGh. 8 dGh pour la reproduction. idéalement une eau douce.

Conductivité :

Description :
Le mâle est rouge cerise, un peu brillant lorsqu’il se sent bien. Une ligne noire intermittente (formée de taches un peu brunâtres) traverse le centre de son corps horizontalement, de la bouche au pédoncule caudal. De part et d’autre de la ligne noire, le poisson est rouge vif. La partie supérieure du dos est rouge foncé. Les nageoires sont rouges et un peu transparentes. L’œil est rouge et également traversé par la ligne noire. Le menton du mâle est un peu plus pâle que le reste du corps, un peu blanchâtre. Pendant la reproduction, la ligne noire du mâle est moins apparente, il prend une coloration rouge très vif. Le dessus de la tête du mâle est rouge très foncé, presque noir. La femelle est traversée par une ligne plutôt brune. Sous la ligne, son ventre est beige, au-dessus de la ligne on voit une bande dorée, puis le dos, qui est brun. Les nageoires sont oranges et légèrement transparentes, sauf les nageoires pectorales, qui sont complètement transparentes. L’œil est jaune et traversé par la ligne brune. Une tache orange couronne la bouche. Autant chez le mâle que la femelle, la petite bouche est encadrée par une paire de barbillons. La bouche est encerclée de brun très foncé. Les opercules sont brunâtres. Les nageoires peuvent être bordées de noir. Le mâle a sur le dessus de la tête une ligne rouge perpendiculaire à la bouche, chez la femelle cette ligne est beige.


Anatomie :


Comportement : Contrairement à certaines autres espèces de barbus, celle-ci est très paisible avec les autres espèces et n’a pas tendance à grignoter les nageoires. Elle ne pose généralement pas de problème de cohabitation. Elle peut être maintenue autant avec des poissons calmes que vifs. Le puntius titteya est d’ailleurs lui-même à la fois calme et vif. Sa nage est généralement lente, il fait souvent des pauses d’une fraction de seconde avec la tête légèrement inclinée vers le bas et se déplace par petits mouvements brusques. Par contre, lorsque c’est l’heure du repas ou en temps de ponte, il bouge à une allure incroyable! Le mâle qui courtise une femelle est difficile à suivre des yeux. Il devrait être maintenu en groupe d’au moins 10 individus. L’effet de banc n’est vu qu’à l’occasion. On le voit souvent lors d’un changement d’eau : un poisson se met à suivre un autre, puis les autres viennent s’ajouter un à un jusqu’à ce qu’ils soient tous réunis et ils nagent de long en large devant la vitre . On peut aussi l’observer dans des situations de stress, les poissons se regroupent, mais sont souvent alors moins actifs. Les femelles et les mâles aiment bien se pourchasser entre eux à l’occasion (chez les mâles c’est surtout durant la ponte). On peut observer des parades autant entre femelles (la bande dorée devient alors plus large, les femelles tournent en rond en faisant vibrer leurs nageoires) qu’entre mâles. Il n’y a cependant jamais de blessure. Ce n’est pas une espèce naturellement peureuse, ils s’apprivoisent facilement.



Nutrition :
Ils sont omnivores et ne sont pas difficiles à nourrir, ils mangent tout ce qui peut entrer dans leur bouche. Ils sont très gourmands et représentent une forte compétition pour les autres poissons à cause de la vitesse à laquelle ils attrapent la nourriture . Ils acceptent bien : paillettes, comprimé de fond, artémia, drosophile, bloodworms, daphnies, spiruline, légumes, nauplies d’artémias, micro-vers (cependant, ils mettent plus de temps à les trouver qu’une nourriture plus grosse, il faut s’assurer que rien ne sera oublié par les poissons), etc. Ils attrapent rapidement la nourriture qui flotte et aiment également fouiller le sol à l’aide de leurs barbillons pour trouver les restes.




Nourriture des larves :
des infusoires, puis des nauplies d’artémia vivantes, des micro-vers, des rotifers et autres petits aliments (4 à 8 repas par jour de préférence) .


Dimorphisme :
Voir la description pour les couleurs. La femelle a également un ventre rebondi alors que le mâle est svelte.


Reproduction : La ponte est facile à obtenir et peut commencer à n’importe quelle heure de la journée. Il suffit de d’abord garder les poissons dans des conditions qui leur conviennent, puis de les nourrir abondamment de nourriture congelée ou vivante pour les stimuler. La femelle qui est prête à pondre a un gros ventre. C’est le mâle qui courtise lorsqu’il a envie de se reproduire. Il prend des couleurs éclatantes et poursuit les femelles (qui se sauvent évidemment) avec toute son énergie et touche la partie génitale avec sa bouche. Parfois, plusieurs mâles peuvent vouloir la même femelle, le dominant éloigne alors les autres prétendants. Habituellement, c’est dans les buissons de plantes que la femelle lâche ses œufs, car c’est là que le mâle réussit à l’attraper. Ils se penchent alors sur le côté, le mâle par-dessus la femelle, et vibrent pendant à peu près une seconde. La femelle laisse tomber plus ou moins 4 œufs à la fois, qui se posent dans les plantes ou sur le sol. Les œufs sont très petits (environ un millimètre), transparents et difficiles à voir une fois qu’ils ne sont plus en pleine eau. Puis, la course recommence! La ponte peut durer plusieurs heures et le mâle ne se laisse pas déranger par ce qui se passe autour de lui, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’aquarium. La respiration des mâles et des femelles est rapide. Les femelles peuvent être épuisées par ces poursuites, c’est pourquoi il est préférable de maintenir un peu moins de mâles que de femelles. Dans l’aquarium communautaire, les œufs ont peu de chances de survie. Pour mener une ponte à terme, il est préférable d’isoler un couple dans un bac d’au moins 20 litres, avec beaucoup de plantes denses, telles que la mousse de java (vesicularia dubyana). Lorsque les adultes ont pondu, on les remet dans le bac communautaire, pour éviter qu’ils mangent les oeufs. Ceux-ci vont éclore environ deux jours plus tard (plus la température est haute, plus les œufs éclosent vite). Lorsque les alevins ont atteint la nage libre, on peut d’abord les nourrir avec des infusoires, puis des nauplies d’artémia vivantes, des micro-vers, des rotifers et autres petits aliments (4 à 8 repas par jour de préférence). Une bonne hygiène du bac d’élevage et de petits changements d’eau quotidiens favorisent une bonne croissance.


Lien du Forum sur la reproduction du poisson :



Difficulté :
La maintenance est facile, cette espèce est parfaite pour le débutant et toujours intéressante pour l’expert. C’est un poisson relativement costaud, lorsqu’il est maintenu dans de bonnes conditions.

Conseil pour l'aquariophilie :
contrairement à une idée répandue , cet animal ne se maintient pas en un couple isolé .

Volume minimale de l'aquarium et conseillé : 80 litres. Il s’agit d’une espèce très active, alors il est important qu’elle ait de l’espace pour bouger. La superficie au sol est importante.

Densité
de population : A maintenir de préférence à raison de 1 mâle pour 2 femelles . Il y a souvent un mâle dominant qui taquine les autres mâles et les femelles .


Conseil pour le pêcheur :

Divers :


Information : Les fiches des poissons peuvent être compléter par une expérience du sujet , ou d'un commentaire concernant un manque d'information sur cette fiche.
Back to top Go down
View user profile
 
Puntius Titteya :
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Aqualifestyle-World :: atlas of the world fish and invertebrates :: Freshwater fish and invertebrates :: Freshwater fish :: Asia fish :: Fish from Asia-
Jump to: